Casabianca

Présentation

La commune de Casabianca se trouve dans le canton de Fiumalto-d’Ampugnani, sur le versant oriental de la Castagniccia et dans le Parc Naurel Régional de Corse. Le village est situé à 600 mètres d’altitude, sous la Cima a u Borgu (930 mètres)

À Visiter

Couvent Saint-Antoine
Le clocher du couvent. Le couvent de servites Saint-Antoine-Abbé au lieu-dit Sant’Antone fut fondé vers 1420. Il ne comptait en 1646 que quatre religieux. En vue de son agrandissement, l’édifice a fait l’objet de plusieurs opérations de travaux jusqu’au milieu du XVIIe siècle. Haut lieu historique, le couvent a abrité de nombreuses consultes. Au cours de celle du 15 juillet 1755, Pascal Paoli fut proclamé Général du Royaume de Corse. Pour commémorer cet évènement, une plaque a été apposée sur la façade frontale à la suite d’une délibération du conseil municipal de Casabianca du 29 mai 1936. Le clocher a été récemment restauré. Couvent et clocher sont protégés et inscrits aux Monuments Historiques le 30 janvier 1990. La statuette de saint Antoine-Abbé qui orne la niche ménagée dans l’élévation antérieure de l’église conventuelle date de la seconde moitié du XVIIe siècle. Malgré la dangerosité des lieux, l’ancien couvent abrite encore de nombreuses tombes entretenues et fleuries.

Église de l’Annonciation
L’église paroissiale de l’Annonciation (A Nunziata), a été bâtie en 1806 en remplacement de l’ancienne église datant de 1487. Elle a subi des travaux de restauration en 1891 puis en 1983 comme signalées par les inscriptions en latin gravées dans la pierre. Elle se présente en schiste, moellon et enduit avec un toit en ardoise.

Chapelle Saint-Michel
La chapelle Saint-Michel (San Michele) au lieu-dit Quercetto (Quercetu), datée limite XVIIe siècle XVIIIe siècle, est également en schiste, moellon et enduit avec toit en ardoise. 

*Source Wikipedia

CASABIANCA (vallée d’Ampugnani)

A découvrir pour son passé militaire prestigieux et ses mystérieuses inscriptions !

Casabianca est un ancien village fortifié du XVIème siècle dont témoigne la disposition arrondie de ses maisons qui, à l’origine, étaient entourées de remparts.  Cette commune fait la jonction entre la région de montagne de Castagniccia et la descente vers les régions de Casinca et du Nebbio.

Près de 20 % des maisons du village datent du XVème siècle, 15% du XVIème siècle, 20 % du XVIIème siècle, 20% du XVIIIème siècle, 25% du XIXème siècle, ce qui laisse une infime place aux constructions contemporaines. Le bâti présente donc énormément d’éléments traditionnels de Castagniccia : fours à pain, pressoirs à huile, séchoirs à châtaignes, ricciata, niches mangeoires pour les animaux, niches de dévotion, niches urinales appelées populairement « niches à pot de chambre ». Linteaux, heurtoirs, impostes en fer forgé des portes d’entrée sont très particuliers, voire recherchés. Trois maisons-tours disposées en triangle permettaient aux habitants de se protéger des invasions. Il n’en subsiste malheureusement que deux car l’une d’elles a été détruite par le feu lors de représailles à la solde de Saliceti pour mater la rébellion dite des « rouges et des noirs », ce qui a entraîné l’émigration de plusieurs familles de Casabianca vers les villages de Casinca. Les tours restantes ont été transformées en maison d’habitation. Le village de Casabianca possède quatre fontaines, dont trois d’entre elles sont des fontaines-lavoirs.

Le plus ancienne est la fontaine-lavoir du Prado au centre du village dont la construction remonte à 1734.

L’église paroissiale de l’Annonciation (A Nunziata en corse), datée de 1806 est en schiste avec une tour-clocher en son centre ouvrant sur un panorama exceptionnel accessible par une route de corniche panoramique magnifique, elle-même trésor du patrimoine, que l’on peut distinguer du plus loin des villages d’Orezza, à savoir, à plus d’une trentaine de kilomètres de route de là. L’intérieur couvert de fresques colorées est délicieusement baroque, bien qu’il soit constitué de décors peints contemporains entièrement créés par un artiste d’Ajaccio. Cette église se distingue également par sa statuaire ainsi que sa chaire étonnante portée par une sirène.

Le  trésor historique de la commune est incontestablement le couvent Saint-Antoine de Casabianca fondé en 1420 (ou Cunventu Sant’ Antone di a Casabianca en corse). Il est un lieu hautement symbolique dans l’Histoire de la Corse et de la région de Castagniccia. Le couvent est resté célèbre, entre autre, pour avoir accueilli le 15 juillet 1755 une Cunsulta (assemblée populaire en langue Corse) où Pasquale Paoli fut proclamé Capugenerale di a Nazione Corsa, Général en Chef de la Nation Corse. Cette date marque le début de son règne ainsi que le début de l’indépendance de l’île, alors sous domination de la République de Gênes. Il reste à ce jour l’ossature principale de l’édifice, restaurée « en l’état ».Le cœur de l’ancienne nef, illustré de fresques et de moulures encore visibles, a servi de cimetière durant les années passées.

Le village de Casabianca possède un hameau : Querceto agrémenté d’une petite chapelle St Michel insérée étroitement entre les maisons et d’une très belle fontaine-lavoir de Bombolo. Vous pourrez également y trouver des gîtes ruraux réalisés en bâti traditionnel.

De nombreuses inscriptions sont gravées çà et là sur les façades des édifices religieux et des habitations. La plupart le sont en latin, pour celles qui sont traduisibles dans un langage connu et identifiable. Elles témoignent de la date de réalisation, du nom de l’auteur ou du nom du propriétaire de l’édifice. Cependant, il subsiste toujours quelques inscriptions et graphismes étonnants qui restent mystérieux à ce jour …

Textes et photos : Catherine Geyschläger / Source : José Zuccarelli

Coordonnées

Adresse : 

Le Village
20237 Casabianca

Téléphone : 04 95 39 22 14
Fax : 04 95 39 22 14
E-mail : mairie.casabianca@wanadoo.fr

Permanences :

Le lundi : de 09h00 à 12h00
Le mercredi : de 09h00 à 12h00
Le vendredi : de 09h00 à 12h00