La Porta

Présentation

La Porta appartient à la microrégion de l’Ampugnani dont elle est historiquement le chef-lieu, au cœur de la Castagniccia.

LA PORTA  (vallée d’Ampugnani)

A découvrir pour ses personnages illustres et sa célèbre église Saint Jean-Baptiste !

 

La Porta (La Porte en langue corse) tire son nom du temps où aucune route n’existait dans l’île. Le village constituait la voie d’accès des chemins muletiers reliant Bastia et la Plaine Orientale à la châtaigneraie de Castagniccia, véritable grenier de la Corse. C’est une grande commune possédant plusieurs quartiers et un hameau élevé : Poggiale.

Son patrimoine bâti a les mêmes caractéristiques que les autres villages de Castagniccia, à cela près, qu’il possède plusieurs anciennes résidences de notables « Les Palazzi » car La Porta, chef-lieu historique de l’Ampugnani a abrité quelques noms illustres, tels que :

– Louis Sébastiani, premier évêque de Corse

– François Horace Sébastiani, Comte, Ministre, Maréchal de France, Ambassadeur dans plusieurs pays, Ministre de la Marine et des Affaires Etrangères

– Jean-André Tiburce Sébastiani, Vicomte, Général de division, Gouverneur de Grenade et                               Député de la Corse

– Le docteur Corneau, médecin personnel de Napoléon III

– Paul  Pompei, premier Sénateur de Corse,

– Pierre-Paul Pompei, Préfet

– Les Vittini, maires et juges de paix, appelés les « Podesta », ainsi que de nombreux membres de la famille Paoli qui s’illustrèrent dans des carrières administratives et militaires…

Ces familles de notables ont doté également La Porta de trois chapelles privées : la chapelle funéraire de la Maison Sébastiani-Corneau, la chapelle funéraire Saint Louis de Gonzague et la chapelle Notre-Dame de Lavasina à Poggiale. Une ancienne maison Sébastiani de style mauresque, don de la famille à la commune et qui fut en premier lieu la mairie depuis 1870, a été récemment  reconvertie en salle des mariages. D’autres grandes bâtisses ont abrité la gendarmerie impériale puis nationale et l’ancien petit séminaire.

Chapelle et maison Marechal Sebastiani

Une chapelle ouverte au public, dite de la confrérie St Sébastien et St Roch, fut le premier édifice religieux, construit en 1450 et reconstruit en 1890 après son effondrement.

église Saint Jean- Baptiste

Le joyau de La Porta est incontestablement son église Saint Jean- Baptiste, sacré le plus beau spécimen de l’art baroque en Corse, construite plus tard de 1640 à 1648 lors de l’extension géographique et démographique du village. L’intérieur, couvert de fresques, recèle de nombreux témoignages de la richesse de l’art baroque insulaire mais surtout un orgue, en bon état, qui est encore utilisé à notre époque lors des concerts d’été.

Le campanile, haut de 45 mètres, nécessita dix ans de travaux pour élever ses cinq étages.

Un cartouche sur la façade de l’église «  Accipe, redde, fuge » a une signification toute particulière pour l’homme de foi : « Accipe beneficium, redde debitum, fuge supplicium » (Reçois le bienfait, rends ce que tu dois, et  fuis le châtiment !)

citation tirée de ‘De arca Noe morali’, L. 2 chap.3  de Hugues de St Victor, (c. 1096-1141), Théologien mort à l’abbaye de St Victor à Paris.

La Porta est également connue pour ses fontaines à tête de lion que vous pourrez découvrir en explorant les nombreuses ruelles et dédales du village pour tenter d’en découvrir le nombre exact.

 La commune est très animée, vous pourrez y trouver une poste, une école primaire, une caserne de pompiers, une épicerie, un bar, deux restaurants et depuis peu, un hôtel. Des  artisans y produisent de la charcuterie, des fromages de chèvre et de brebis …

 

Textes et photos : Catherine Geyschläger / Sources : Xavier de Casabianca – F. Chailley-Pompei

 

Coordonnées

Adresse : 
Le Village
20237 La Porta

Contact :
Tél : 04 95 39 21 48
Fax : 04 95 39 29 79
mairielaporta@sfr.fr

Permanences :
Du lundi au vendredi : de 09 h à 12 h et de 14 h à 16 h