Pie-d’Orezza

Présentation

PIE D’OREZZA  (Vallée d’Orezza)

A découvrir pour ses vestiges et son bâti traditionnel datant de la Préhistoire à nos jours !

Ce village occupe les flans Sud-est du Mont San Petrone dans une végétation luxuriante. Le territoire communal s’étend jusqu’aux crêtes de Bocca Favalta et de Bocca Al Prato, à plus de 1.400 mètres d’altitude. Pie d’Orezza possède un hameau : Campodonico, actuellement le plus haut lieu habité de la Castagniccia, qui se tient accroché à un replat de la falaise au-dessus d’un ravin théâtral.

Cette commune raconte une histoire riche en rebondissements mais surtout très ancienne puisque le village existait déjà visiblement à la Préhistoire, comme en témoigne le site de Bocca al Prato avec sa statue-menhir. Plus tard, au Moyen-âge, les habitants sont principalement des bergers et des marchands, qui s’approvisionnent sur le continent italien, et voyagent sur toute la Corse pour vendre leurs marchandises. A partir de 1637, Gênes met en place la « Cultivazione » qui subventionne Les plantations d’oliviers, de châtaigniers, de figuiers et la vigne …Plusieurs hectares de châtaigniers sont plantés et la population s’enrichie d’agriculteurs, d’éleveurs et d’artisans, ce qui fera émerger une bourgeoisie locale à partir du XVIIème siècle et participera à orienter les luttes et les révolutions corses qui suivront.

Cette histoire longue et riche en péripéties a laissé un patrimoine exceptionnel. Sur le territoire communal des crêtes, se trouvent les ruines d’un baptistère du Vème siècle dédié à San Leonardo au milieu de Caselli. Il en reste des vestiges de pierres éparpillées. Non loin, au-dessus du hameau de Campodonico, se trouvent les ruines d’un fortin appelé « U Castellucciu ». Ce fortin fut édifié par le vice-roi de Corse Vincentello d’Istria au XVème siècle et détruit à plusieurs reprises puis reconstruit, jusqu’au XVIème siècle. Un ancien pont génois et un lavoir en pierre ont été utilisés, encore très récemment par les habitants, pour traverser le Fium’Alto mais tout a été détruit par les crues exceptionnelles enregistrées ces trois dernières années. En lieu et place, la commune vient de créer un nouveau lavoir et une aire de pique-nique qui sera inaugurée et baptisée prochainement … Il existe également, sur un chemin reliant le village au hameau de Campodonico, les ruines d’une ancienne église romane : San Nicolao. Ancienne église paroissiale, les restes de son campanile en pierre se dressent toujours au milieu de la végétation. Tandis qu’au bas du village, près du cimetière, une chapelle romane entièrement restaurée et classée aux Monuments Historiques : Santa Maria Assunta, enregistrée « chapelle de l’Assomption », représente un ancien lieu de pèlerinage construit au Moyen-âge. Édifice de taille modeste et sans clocher, sa charpente est apparente et quelques vestiges de peintures ornementales décorent le chœur.

 

 Eglise St Antoine

L’actuelle église paroissiale Saint-Antoine de Padoue, au cœur du village, possède une particularité singulière en cela que l’horloge se trouve au dos de l’édifice afin d’être aperçue de la route. Cet édifice date probablement du XVIIème siècle et est entièrement restauré. De style baroque, ce lieu de culte possède plusieurs tableaux et objets religieux.

 

Enfin, dans le hameau, se trouve la chapelle de l’Annonciation (dénomination enregistrée au Patrimoine), appelée plus communément St Roch par les habitants, elle possède effectivement deux statues qui trônent en son chœur : l’une de St Roch et l’autre de St Nicolas. Elle est également sans clocher et un échafaud fait de poutres de châtaignier a été dressé sur le côté de son petit parvis, pavé en ricciata, afin d’y placer deux belles cloches. Ainsi à portée de vue, l’on peut y découvrir, sur l’une d’elles, une frise d’ornements floraux géométriques et un petit lézard et sur l’autre, ce qui semble être des chiffres romains. Chapelle entièrement restaurée, son abside est couverte de fresques ornementales. Lui faisant face, se tient un four à pain collectif en pierre.

Pie d’Orezza possède une belle panoplie de bâti traditionnel car les maisons sont très anciennes. Ainsi l’on peut y voir plusieurs maisons-tours, privées, dont deux sont du XIIème siècle, des fours à pains, des moulins, de très beaux séchoirs à châtaignes, des passages voûtés, des façades avec  trous de boulins, des niches de dévotion … Ainsi que les vestiges d’un ancien moulin hydraulique à farine, équipé à l’origine de deux roues motrices horizontales.

 

Ancien lavoir et Pont Gênois

Pie d’Orezza a abrité plusieurs personnages militaires dont l’un, Jean-Baptiste Cristofini, né en juillet 1809 dans le hameau de Campodonico inventa, pour la petite anecdote, la « Tente abri » militaire, communément appelée « Marabout ». On peut citer également le bienheureux « Nicolao di Pied’Orezza », frère lai capucin ( fratre converse), mort en odeur de sainteté le 7 juin 1832 au couvent de Vescovato, béatifié, et honoré le 7 juin.

Campodonico qui possède une vue panoramique exceptionnelle sur la vallée d’Orezza est un point de ralliement célèbre pour les randonneurs car il représente le point de départ du sentier menant vers le San Petrone (1.767 m), vers les Caldane et le sentier Mare a Mare Nord.

Enfin, Pie d’Orezza abrite la carrière de pierres et de lauzes (ardoises) de Castagniccia.

Vous pourrez vous désaltérer et vous restaurer dans un bar-tabac et acheter de la célèbre charcuterie traditionnelle des montagnes de Castagniccia.

Chapelle Santa Maria

Texte et photos : Catherine Geyschläger / Source : Toussaint Filippini

 

 

Coordonnées

Adresse : Pie d’Orezza
20229 Pie d’Orezza

Contact : 

Tél : 04 95 35 83 12

Permanences :

Le Jeudi : de 13h00 à 15h30