Verdèse

Présentation

A découvrir pour sa majestueuse forêt et son clocher couronné !

Très beau village construit en escalier sur une crête. Son nom vient de son environnement très verdoyant, car le territoire communal est couvert, au trois quart, d’une forêt dense où les châtaigniers et les chênes verts, prépondérants, abritent une petite rivière. Le village fait partie, comme ses voisins, du Parc Naturel Régional de Corse et se trouve à un kilomètre de la Casa Paoletti (voir Nocario). Il est intéressant par ses volumes et son orientation plein sud, ainsi que l’espace environnant qui offre une vue imprenable sur le couvent d’Orezza, le village de Campana, le mont San Petrone et le hameau de l’Erbaghju ainsi que tous les sommets montagneux alentours. L’ensoleillement lui donne un microclimat des plus avantageux, ce qui valu à ses habitants le surnom de « e buciartule » (les lézards). Verdese possède une magnifique église baroque, deux chapelles, six fontaines, un lavoir … ainsi qu’un bâti traditionnel typique de la région de Castagniccia.

 

 

L’église paroissiale Saint Sébastien (San Sebastianu) est située au centre du village et donne sur deux petites places, dont l’une, agrémentée de tuf pour la pétanque, a  récemment été baptisée « A Piazza Nova ». Cette église est tellement étroitement insérée entre les habitations et la route, que son abside a été creusée à l’extérieur afin de permettre le passage des grands véhicules. Un haut campanile à quatre étages, couvert d’une couronne, aurait été élevé en cent quarante quatre jours sous la maîtrise d’œuvre de l’architecte Piana et financé uniquement par les offres volontaires des familles de Verdese. L’intérieur, délicieusement baroque, est couvert de fresques ornementales à dominante rose et bleue, notamment une très belle illustration de Saint Sébastien, sous la voûte, ainsi que plusieurs colombes du Saint Esprit. Le décor est très chargé en frises et cartouches divers. Quatre chapelles latérales ornent la nef  et la statuaire y est dense avec une vingtaine de saints représentés. Une tribune, surmontée de son buffet d’orgue et de son instrument en très bon état et servant encore lors de petits concerts, trône au-dessus de la porte principale, accessible par un escalier de meunier. De nombreux tableaux et objets religieux sont recensés au patrimoine.

Chapelle St Pancrace

La petite chapelle Saint Pancrace (San Pancraziu), datant du XIIIème siècle et bâtie en pierres de taille avec toit de lauze, se trouve à un kilomètre en contrebas du village, au milieu des châtaigniers. La façade est agrémentée de deux ouvertures en arcade équipées de grilles laissant voir l’intérieur de l’édifice. Cette chapelle, très sobre, présentant un autel surmonté d’un tableau de Saint Pancrace, possède néanmoins une très belle « canteria » (balcon en bois destiné aux chœurs), au dessus de sa porte d’entrée et accessible par une échelle de meunier, ce qui est très rare pour une chapelle et témoigne de la hauteur de la voûte.

Chapelle St Nicolas

La petite chapelle Saint Nicolas (San Nicolao), se trouve dans le cimetière au bas du village. Elle est datée du XIIIème siècle également. L’abside possède un autel en bois récemment restauré, surplombé d’une très belle fresque de Saint Nicolas et présentant en son centre un tabernacle dont la porte marquetée représente un ostensoir.

Le village possède un bâti dense (environ soixante-dix maisons d’habitation) dont quelques unes demeurent en bâti traditionnel. Deux maisons-tours subsistent, magnifiquement restaurées, dont l’une a conservé ses pierres sèches, ses linteaux, ses volets intérieurs et un reste de mur sur son toit de lauze, témoignant d’une hauteur passée bien plus importante. La deuxième n’est autre que l’actuelle maison communale, ancien presbytère, possédant une très grande salle voûtée en rez-de-chaussée. Cette salle, restaurée et transformée, représente les anciennes écuries du relais de poste de la région, encore utilisée lorsque le courrier était distribué à l’aide de chevaux, d’ânes ou de mules. Actuellement occupée par un groupement associatif d’artisans d’art, artistes et auteurs de Corse qui présentent leur travail à la vente, vous pouvez également y trouver des informations sur le patrimoine de la Castagniccia.

Fontaine

Six fontaines sont à découvrir en parcourant le village : « Tralemure » (entre les murs) et « e duie culombe » (les deux colombes) sont certainement les plus belles et les plus traditionnelles, viennent ensuite la fontaine de la « Piazza Nova », la fontaine « U Pozzu » (dont la pierre de déversement est très ancienne), et beaucoup plus récentes et ne présentant pas un bâti en pierre de schiste : « a e diaggiale » (la fontaine aux cerisiers) au bas du village et la fontaine « L’Aghjale ». Cinq de ces fontaines possèdent « una petra zuccata », une petite pierre qu’il faut tourner pour ouvrir et fermer l’arrivée d’eau afin d’économiser cette ressource naturelle précieuse. Enfin, il existe un lavoir « U Poghju » (au pied de la colline), pour lequel une prochaine restauration est prévue.

Vous pouvez séjourner à Verdese dans des chambres et table d’hôtes, vous désaltérer dans un bar et vous restaurer « sur le pouce » dans un camion-pizza.

 

Plafond maison privée

Texte et photos : Catherine Geyschläger/ Sources : Jean-Simon Raffall

Coordonnées

Adresse : village 20229 Verdese

Permanences :

Lundi: 09:00 à 12:00

Téléphone : 04 95 35 89 75
Fax : 04 95 35 89 75
E-mail : mairie-de-verdese@orange.fr