Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca
À LA DÉCOUVERTE DES COMMUNES

Toutes les communes
Campana
Campile
Carcheto-Brustico
Carpineto
Casabianca
Casalta
Castellare-di-Casinca
Croce
Crocicchia
Ficaja
Giocatojo
La Porta
Loreto-di-Casinca
Monacia-d'Orezza
Nocario
Ortiporio
Parata
Penta-Acquatella
Penta-di-Casinca
Piano
Piazzole
Pie-d'Orezza
Piedicroce
Piedipartino
Poggio-Marinaccio
Polveroso
Porri
Prunelli-di-Casacconi
Pruno
Quercitello
Rapaggio
San-Damiano
San-Gavino-d'Ampugnani
Scata
Silvareccio
Sorbo-Ocagnano
Stazzona
Valle-d'Orezza
Venzolasca
Verdèse
Vescovato
Volpajola
Commune de Campana

Campana se situe dans la piève d’Orezza au cœur de la Castagniccia, dans le Parc Naturel Regional de Corse.

CAMPANA (Vallée d’Orezza)

A découvrir pour son patrimoine naturel et ornithologique exceptionnel et ses fêtes religieuses !

Campana signifie « La cloche » en corse. Comme  tous les villages de Castagniccia, Campana avait une spécialité artisanale : la fonderie de cloches d’églises et de chapelles, d’où son nom. Ces produits étaient exportés dans toute l’Europe. Le fer venait d’une carrière située de l’autre côté du San Pedrone et l’argile pour les moules était prélevé dans un creux de la montagne entre les eaux d’Orezza et Piedicroce.

Village d’un seul tenant occupant une partie du flanc oriental du massif du San Petrone, son territoire communal s’étend jusqu’au sommet et à la ligne de crête descendant à Punta Favalta. Le climat y est plus humide grâce à la couverture forestière plus dense. Autour du sommet du Mont San Petrone (1.767 m), une des plus belles hêtraies d’Europe constitue la forêt de San Pietro d’Accia en un vaste manteau forestier et succède directement aux châtaigniers et aux chênes verts. L’altitude du village, également, lui confère une température plus fraîche l’été et plus froide l’hiver car la Corse bénéficie du climat alpin à partir de 800 m, alors qu’en dessous, c’est le climat méditerranéen qui domine. La commune, comme toutes celles de Castagniccia, fait partie du Parc Naturel Régional de Corse. Le patrimoine faunistique et floristique y est très important, son intérêt porte sur des espèces déterminantes d’oiseaux telles que «  l’Autour des palombes », « l’Aigle royal »  et « l’Alouette lulu ». Au sommet du San Petrone, une table d’orientation et un ancien site géologique attendent le promeneur. Un sentier, très apprécié des randonneurs, part à droite de l’église Saint André pour rejoindre les sommets. Une fontaine dite de «Pozzi Rossi » se trouve à quelques mètres sous l’intersection du chemin qui monte au San Pedrone par le Col de Prato, dans la dernière montée avant le sommet. Il est facile de constater que la commune de Campana est un point d’intersection de nombreux sentiers de randonnées à la vue de ses panneaux en bois typique du Parc Naturel Régional de Corse.

Apparemment, le village date du XVIème siècle et certaines maisons remontent à cette époque. On peut y découvrir beaucoup de toits de lauze, murs de pierre de taille, dédales d’escaliers et de petite ruelles pavées, séchoirs à châtaignes … À l’entrée du village, se situe un lavoir tout en pierre de la région, ainsi qu’une fontaine circulaire sur une petite place pavée en montant vers l’église.

Pendant très longtemps, les villageois ont vécu du fruit de leurs châtaigneraies et de leurs cultures maraîchères mais les nombreuses terrasses de culture autour du village sont à présent semi-abandonnées par les habitants, depuis la fin du siècle dernier.

Au début du xvième siècle, les hommes de cette piève sont des marchands, ils vendent des étoffes de laine, de lin, des chaussures, et autres …. Certains s’engagent dans l’armée car les Corses font de bons soldats.

L’église paroissiale Sant’Andrea (Saint André), de style baroque avec un intérieur blanc agrémenté de frises bleues, date probablement de la première moitié du XVIIIème siècle. Sur son clocher est indiquée une date de construction : 1820. A l’intérieur, l’on peut y découvrir vingt-trois œuvres remarquables, objets, mobilier et tableaux. Deux d’entre elles (peintures sur toile)  datent du XVIIème siècle et sont classées aux Monuments historiques : « Le Christ mort soutenu par un ange, ou La Déploration du Christ »,  et « L’Adoration des bergers » (image ci-dessous). Pour ce dernier, l’encadrement au dessus de l’oeuvre annonce en chiffres romains la date de 1895 (date du don à la commune). Œuvre attribuée à l’école de Séville.

 

Bien que Campana ne possède qu’un seul édifice religieux, les villageois demeurent très attachés à certaines traditions : – la procession du Jeudi Saint, dite de a cena Domine, dans l’église un sépulcre est dressé, la procession se rend dans les églises de Nocario et de Verdese, une multitude de chants religieux sont chantés pour l’occasion – Ensuite, début août a lieu l’ascension au mont San Petrone, le 5 août on fête a Madonna di a neve, (Notre-Dame des Neiges) – le 16 août, saint Roch (qui est fêté dans la quasi-totalité des villages de Corse) – Puis, le 30 novembre, jour de la Saint-André, patron du village, l’association E campanese è i campanesi organise une pulenda qui réunit les villageois.

La veille des fêtes, sur le parvis d’herbe un cercle permanent, au contour pavé, est réservé pour la focara, feu de joie et moment de retrouvailles. Enfin, le jour de l’Ascension, les villageois se rendent dans les campagnes environnantes pour ramasser l’erba di l’Ascensione . L’herbe qui, selon la tradition, doit être cueillie avant le lever du soleil, munie de sa racine, conservée à la maison, suspendue à un mur ou déposée dans une coupe. Elle fleurit et sa floraison est considérée comme de bon augure pour l’année qui suit…

Vous pouvez séjourner dans le village de Campana  dans des gîtes ruraux 3 épis.

Adresse :

Place de la Croix

20229 Campana

 

Contact :

Tél : 04 95 35 85 87

Fax : 04 95 35 85 87

commune-de-campana@orange.fr

Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca
Commune de Campile

Au cœur de la Castagniccia, « l’arbre à pain » de la Corse, cette région qui fut l’une des plus riches de la Corse, se dresse à plus de 500 mètres d’altitude de ce beau village de Campile.
Certes la population de Campile va être ramenée, en une trentaine d’année, de quelques 700 habitants à près de 200, mais une vitalité frémissante nous laisse penser que des jours plus féconds sont désormais devant nous.

Le 13 Juillet 1755 Denis GAVINI était à la tête des délégués de la « PIEVE DE CASACCONI » qui avec les quinze autres « pièves » allaient tenir la consulta qui désigna Pascal PAOLI comme Général de la Nation. C’est lui qui dota la Corse de la première Constitution République et qui fit dire à Jean-Jacques Rousseau : « Il est en Europe un pays capable de législation, c’est l’île de Corse ».

A.D.R.E.C

Le développement des Recherches et des Etudes sur le village de Campile – De faire connaître le village à travers toute la France, l’Europe et le Monde entier par l’intermédiaire de ce site internet – D’entretenir les sentiers de randonnées – De rapprocher, de créer des liens entre les Campilais, les Amis de Campile et la Corse, les adhérents de l’A.D.R.E.C. et tous ceux qui ne connaissent pas le village et même la Corse – D’organiser des Journées Campilaises au village, en région parisienne et des manifestations culturelles et sportives au village – Permettre aux jeunes campilais d’organiser toute l’année toutes sortes d’activités par le biais de l’A.D.R.E.C. Junior.

Comité des Fêtes :

Contact : VINCENTI Antoine

 

Paese in Festa

Contact : VINCENTI Marie-Christine

 

GhjuventùCampilaccia

Contact : ORSINI Eric

Téléphone : 06 22 19 75 80

 

C.O.C

Contact : FILIPPI Christian

 

Ball trap

Contact : VECCHIONI Jean-Marie

Télephone : 0603154738

Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca
Commune de Carcheto-Brustico

Le village de Carcheto-Brustico se trouve à 630 mètres d’altitude. La commune se compose de 2 petits villages ruraux devenus au fil du temps de simples hameaux, Carcheto (en langue corse Carchetu) et Brustico (en langue corse Brusticu), et un peu à l’écart le hameau de Colle.

La commune est issue de la fusion de deux anciennes communes, Carcheto et Brustico, rattachés le 1er janvier 1972 par fusion simple à Carcheto qui alors est devenu Carcheto-Brustico.

CARCHETU-BRUSTICU  (Carcheto-Brustico, vallée d’Orezza)

A découvrir pour le frisson procuré par la fraîcheur de sa cascade et par ses histoires de bandits et de sorciers !

Ce village de la piève d’Orezza est composé de deux communes éponymes regroupées en une seule entité administrative depuis 1970.  Elle compte en réalité trois agglomérations : Brustico, Carcheto et Colle dont l’existence fut attestée au Moyen Age.

Adresse : 

Lieu-dit U-Corsu

20229 Carcheto-Brustico

 

Contact : 

Téléphone : 04 95 35 84 08

Fax : 04 95 35 84 08

mairiecarcheto.brustico@wanadoo.fr

 

Permanence : 

Ouverture le Mardi

 

Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca
Commune de Carpineto

A découvrir pour sa célèbre course pédestre « Via Romana » !

Carpineto signifie « charme » en corse, le village tient ce nom des nombreux arbres de cette espèce qui entourent le village. C’est un village d’un seul tenant, qui se déroule longuement en descente sur une crête. Son habitat, rustique et défensif, s’ouvre sur un large paysage panoramique offrant une vue imprenable sur le San Petrone.

Le village présente un bâti traditionnel très préservé. C’est certainement la commune de Castagniccia où l’on peut admirer le plus de fours à pains, parfaitement restaurés, accolés aux bâtisses.

Mais citons en tout premier lieu, sa magnifique église baroque de l’Immaculée Conception, construite en 1775, ainsi que l’indique une inscription portée au-dessus de sa porte sud, et qui fut  agrandie en 1873. Elle se dresse au lieudit Pisatojo, au cœur du village. Une importante restauration a été terminée récemment. Les fresques monumentales sont impressionnantes. Très colorées dans des tons harmonieux de jaune et d’orangé, l’on peut y découvrir des paysages, de nombreux personnages bibliques, des ornementations florales, des oiseaux, des colonnes, des chérubins ainsi que de multiples inscriptions en latin. Un maître-autel retable, majestueux, stuqué et peint polychrome (daté de 1860), dédié à l’immaculée conception, lui rend hommage par cette  inscription peinte sur le devant d’autel : « Ego Rosa Saron et LiliumConvallium » (« Je suis la Rose de Saron et le lys des vallées  » chap. 2 du Cantique des Cantiques.) L’ensemble trône sous la fresque de voûte de l’abside représentant Jésus entouré de nuages et de chérubins. De nombreux objets religieux, tableaux, retables, tabernacles, statues de saints et autres enrichissent le tout. Enfin, l’église est grande et possède quatre autels secondaires. Il est à noter que si l’immaculée Conception est la protectrice de Carpineto, c’est aussi la protectrice de la Corse. En effet, les insurgés corses, réunis au couvent Saint François à Orezza en 1735, décidèrent de faire sécession d’avec la République de Gênes et proclamèrent l’indépendance de l’île. Ils placèrent leur jeune nation sous la protection de l’Immaculée Conception, dotant la Corse de son hymne religieux Dio Vi Salvi Regina consacré à la Vierge Marie et de son jour de fête nationale, le 8 décembre.  Aujourd’hui encore, à Carpineto, où la ferveur des habitants est restée intacte, ainsi que dans les villes et les villages de Corse, le 8 décembre, fête de l’Immaculée Conception,  est un jour de célébrations religieuses et de réjouissances.

Chapelle Notre Dame du Mont Carmel

La petite chapelle Notre Dame du Mont Carmel est une chapelle privée, se tenant dans le jardin d’habitation d’une bâtisse comprenant un ancien séchoir à châtaigne ainsi qu’une ancienne forge, le tout pouvant dater du XVIème siècle. Une Maison-tour, probablement datée du XVIème siècle également car l’on estime sa construction entre 1773 et 1795, se dresse tout près de l’ensemble. De forme carrée, elle se présente en pierres sèches (schiste) et porte une couverture en lauze.

 

La chapelle Saint Albert, ré-ouverte au culte, est à découvrir. Il s’agit certainement du Saint Albert de Messine, Saint auquel une chapelle latérale de l’église de l’immaculée conception est également dédiée. C’est un charmant édifice, perdu sur la crête au milieu de la nature, légèrement au-dessus du col d’Arcarota. Elle ne possède pas de clocher, juste une croix en son fronton.

Carpineto fait partie des « villages fleuris » et a été plusieurs fois récompensé pour cela mais sa plus grande distinction par rapport aux autres villages de Castagniccia c’est qu’il représente le siège de la Via Romana. Cette course pédestre, qui fête en cette année 2019 sa dix-neuvième édition, est très prisée des sportifs. Plusieurs courses, trail court, trail long et trail d’endurance ainsi qu’une marche de 20 kilomètres à 62 kilomètres, sont proposées chaque année, le dernier week-end de juillet aux sportifs de tous niveaux.

 

Au bas du village, la fontaine de Funtanone permet aux participants de se désaltérer. On peut aussi trouver un ancien lavoir tout en haut du village.

Vous pouvez séjourner dans le village de Carpineto, dans des meublés de tourisme ou des gîtes communaux.

Adresse :

Mairie de Carpineto,

20229 Carpineto

 

Contact :

Tél : 04 95  35 92 54

Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca
Commune de Casabianca

La commune de Casabianca se trouve dans le canton de Fiumalto-d’Ampugnani, sur le versant oriental de la Castagniccia et dans le Parc Naurel Régional de Corse. Le village est situé à 600 mètres d’altitude, sous la Cima a u Borgu (930 mètres).

Couvent Saint-Antoine

Le clocher du couvent. Le couvent de servites Saint-Antoine-Abbé au lieu-dit Sant’Antone fut fondé vers 1420. Il ne comptait en 1646 que quatre religieux. En vue de son agrandissement, l’édifice a fait l’objet de plusieurs opérations de travaux jusqu’au milieu du XVIIe siècle. Haut lieu historique, le couvent a abrité de nombreuses consultes. Au cours de celle du 15 juillet 1755, Pascal Paoli fut proclamé Général du Royaume de Corse. Pour commémorer cet évènement, une plaque a été apposée sur la façade frontale à la suite d’une délibération du conseil municipal de Casabianca du 29 mai 1936. Le clocher a été récemment restauré. Couvent et clocher sont protégés et inscrits aux Monuments Historiques le 30 janvier 1990. La statuette de saint Antoine-Abbé qui orne la niche ménagée dans l’élévation antérieure de l’église conventuelle date de la seconde moitié du XVIIe siècle. Malgré la dangerosité des lieux, l’ancien couvent abrite encore de nombreuses tombes entretenues et fleuries.

 

Église de l’Annonciation

L’église paroissiale de l’Annonciation (A Nunziata), a été bâtie en 1806 en remplacement de l’ancienne église datant de 1487. Elle a subi des travaux de restauration en 1891 puis en 1983 comme signalées par les inscriptions en latin gravées dans la pierre. Elle se présente en schiste, moellon et enduit avec un toit en ardoise.

 

Chapelle Saint-Michel

La chapelle Saint-Michel (San Michele) au lieu-dit Quercetto (Quercetu), datée limite XVIIe siècle XVIIIe siècle, est également en schiste, moellon et enduit avec toit en ardoise.

A découvrir pour son passé militaire prestigieux et ses mystérieuses inscriptions !

Casabianca est un ancien village fortifié du XVIème siècle dont témoigne la disposition arrondie de ses maisons qui, à l’origine, étaient entourées de remparts.  Cette commune fait la jonction entre la région de montagne de Castagniccia et la descente vers les régions de Casinca et du Nebbio.

 

Près de 20 % des maisons du village datent du XVème siècle, 15% du XVIème siècle, 20 % du XVIIème siècle, 20% du XVIIIème siècle, 25% du XIXème siècle, ce qui laisse une infime place aux constructions contemporaines. Le bâti présente donc énormément d’éléments traditionnels de Castagniccia : fours à pain, pressoirs à huile, séchoirs à châtaignes, ricciata, niches mangeoires pour les animaux, niches de dévotion, niches urinales appelées populairement « niches à pot de chambre ». Linteaux, heurtoirs, impostes en fer forgé des portes d’entrée sont très particuliers, voire recherchés. Trois maisons-tours disposées en triangle permettaient aux habitants de se protéger des invasions. Il n’en subsiste malheureusement que deux car l’une d’elles a été détruite par le feu lors de représailles à la solde de Saliceti pour mater la rébellion dite des « rouges et des noirs », ce qui a entraîné l’émigration de plusieurs familles de Casabianca vers les villages de Casinca. Les tours restantes ont été transformées en maison d’habitation. Le village de Casabianca possède quatre fontaines, dont trois d’entre elles sont des fontaines-lavoirs.

 

Adresse :

Le Village
20237 Casabianca

 

Téléphone : 04 95 39 22 14

Fax : 04 95 39 22 14

E-mail : mairie.casabianca@wanadoo.fr

 

Permanences :

Le lundi : de 09h00 à 12h00

Le mercredi : de 09h00 à 12h00

Le vendredi : de 09h00 à 12h00

 

Découvrir le site de la commune

 

 

Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca
Commune de Casalta

CASALTA (Vallée d’Ampugnani)

A découvrir pour son ancienne église romane perdue au cœur de la châtaigneraie !

 

Village d’un seul tenant, Casalta a la particularité d’être le premier de Castagniccia à être vu sur son promontoire dominant la vallée du Fium’Alto et la route qui serpente au bord de la rivière  jusqu’en Orezza. Assis sur la face Sud du Mont San Anghjulu, face au soleil, L’arête rocheuse sur laquelle il est construit  est très étroite, de sorte que la route ne peut le contourner, ni le traverser. Casalta signifie en corse « Maison haute ». Il a pris ce nom suite à la construction d’une maison-tour, la « Casa Alta », au XVème siècle, au bout de l’arête rocheuse portant le village. Deux autres maisons-tours furent ensuite bâties au XVIème siècle. Le bâti s’est étoffé au fil du temps, les nouveaux arrivants semblant désireux de se mettre sous la protection de ce lieu.

 

C’est un village résolument piéton, un peu secret car inaccessible, il est composé de petites ruelles et passages entre le bâti traditionnel. Les maisons sont faites de pierres sèches ou restaurées à l’identique, les toitures sont couvertes de lauzes. On peut remarquer sur la façade d’une des maisons, au premier étage, l’arrière d’un four à pain.

 

Adresse : 

20215 Casalta

 

Contact : 

Tél : 04 95 39 24 18

mairie.casalta@wanadoo.fr

Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca
Commune de Castellare-di-Casinca

Castellare di casinca est un village de fondation médiéval.

Vous pouvez découvrir les ruelles et le noyau villageois primitif constitué d’une ceinture de maisons fortes dominées par la tour seigneuriale érigée sans doute au XIIIe siècle.

 

La commune est située à 25 km au Sud de Bastia. D’une population de 547 personnes. Comme la plupart des communes de Corse, Castellare connaît un pic de fréquentation au cours de la période estivale.

Le territoire communal de 887 hectares, s’étage graduellement de la bande littorale sableuse jusqu’au piémont des moyennes montagnes schisteuses de Castagniccia sur lequel est construit le village ancien.

Adresse : 

Place Ste Marguerite

20213 Castellare di Casinca

 

Contact : 

mairiecastellare@cegetel.net

Tél : 04 95 36 50 39

Fax : 04 95 36 42 63

 

Permanences :

Tous les jours de 8 h 30 – 12 h 30

 

Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca
Commune de Croce

Adresse : 

20237 CROCE

 

Contact :

Tél : 04 95 39 20 4

Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca
Commune de Crocicchia

Adresse : 

Place de l’église – 20290 Crocicchia

 

Contact :

Tél : 04 95 38 22 38

mairiedecrocicchia@orange.fr

 

Permanence :

Le Vendredi : de 14 h à 18 h

Le Samedi : de 14 h à 16 h

Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca
Commune de Ficaja

FICAGHJA ( Ficaja, vallée d’Ampugnani)

A découvrir pour la richesse de son passé religieux et sa ronde des fontaines !

 

Le nom de Ficaghja signifie « figueraie ». À une altitude de près de 570 mètres, c’est un village haut perché avec une belle vue panoramique sur le San Petrone et le cirque de l’Ampugnani . La Porta lui fait face par dessus le ruisseau de PozzuBiancu. Son hameau en contrebas : « Ezau », a été construit sur une petite plaine alluvionnaire. Son nom signifie : terre des ancêtres entre deux eaux  » car le hameau a été construit entre deux ruisseaux.

 

Le patrimoine est important puisqu’il ne compte pas moins de deux églises, deux chapelles, quatorze fontaines et lavoirs dispersés entre les maisons et dans la forêt alentour.

Ficaghja offre une belle représentation du bâti traditionnel de Castagniccia. Nombreuses demeures sont en pierre de taille, construites sur plusieurs étages, souvent quatre, voire cinq avec les greniers … De petites ruelles étroites serpentent entre les maisons, pavées de pierres verticales (« ricciata ») pour faciliter l’évacuation de l’eau par temps de pluie et éviter aux passants (hommes et bêtes) de déraper. Il existe 3 maisons-tours à Ficaghja, disposées en triangle, dont la plus ancienne se trouve au-dessus du four collectif. Ce dernier se nomme « Forni Impicciati (fours accolés). De nombreuses maisons possèdent des volets en bois (« albette ») disposés à l’intérieur contre la fenêtre pour protéger de la lumière du jour car autrefois, il n’existait pas de volets extérieurs. Une maison du village située à « a Vultulella », en haut du village, possède encore une gouttière antique en bois. Malheureusement, celle-ci disparaîtra bientôt en fonction des aléas climatiques.

 

Quatre  « magine » ont été érigées au milieu du village, au début des années 1970, et servent pour l’apéritif du 14 juillet et pour jouer au loto « a china ». Les promeneurs peuvent s’en servir comme tables de pique-nique.

Adresse : 

Village

20237 Ficaja

 

Contact : 

Tél : 04 95 3920 37

Fax : 04 95 39 27 24

mairieficaja@wanadoo.fr

 

Permanences :

Le Lundi : de 13h30 à 16h30

Le Mardi : de 09h00 à 12h00

Le Jeudi : de 09h00 à 12h00

Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca
Commune de Giocatojo

Giocatojo est une petite commune du canton de Fiumalto-d’Ampugnani, en plein cœur de la Castagniccia.

Adresse : 

Village

20237 Giocatojo

 

Contact : 

Tél : 04 95 39 23 33

mairie-giocatojo@wanadoo.fr

 

Permanence :

Le lundi de 09 h à 12 h et de 14 h à 17 h 

Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca
Commune de La Porta

La Porta appartient à la microrégion de l’Ampugnani dont elle est historiquement le chef-lieu, au cœur de la Castagniccia.

 

LA PORTA  (vallée d’Ampugnani)

A découvrir pour ses personnages illustres et sa célèbre église Saint Jean-Baptiste !

 

La Porta (La Porte en langue corse) tire son nom du temps où aucune route n’existait dans l’île. Le village constituait la voie d’accès des chemins muletiers reliant Bastia et la Plaine Orientale à la châtaigneraie de Castagniccia, véritable grenier de la Corse. C’est une grande commune possédant plusieurs quartiers et un hameau élevé : Poggiale.

 

Son patrimoine bâti a les mêmes caractéristiques que les autres villages de Castagniccia, à cela près, qu’il possède plusieurs anciennes résidences de notables « Les Palazzi » car La Porta, chef-lieu historique de l’Ampugnani a abrité quelques noms illustres, tels que :

 

– Louis Sébastiani, premier évêque de Corse

– François Horace Sébastiani, Comte, Ministre, Maréchal de France, Ambassadeur dans plusieurs pays, Ministre de la Marine et des Affaires Etrangères

– Jean-André TiburceSébastiani, Vicomte, Général de division, Gouverneur de Grenade et Député de la Corse

– Le docteur Corneau, médecin personnel de Napoléon III

– Paul  Pompei, premier Sénateur de Corse,

– Pierre-Paul Pompei, Préfet

– Les Vittini, maires et juges de paix, appelés les « Podesta », ainsi que de nombreux membres de la famille Paoli qui s’illustrèrent dans des carrières administratives et militaires…

 

Ces familles de notables ont doté également La Porta de trois chapelles privées : la chapelle funéraire de la Maison Sébastiani-Corneau, la chapelle funéraire Saint Louis de Gonzague et la chapelle Notre-Dame de Lavasina à Poggiale. Une ancienne maison Sébastiani de style mauresque, don de la famille à la commune et qui fut en premier lieu la mairie depuis 1870, a été récemment  reconvertie en salle des mariages. D’autres grandes bâtisses ont abrité la gendarmerie impériale puis nationale et l’ancien petit séminaire.

Adresse : 

Le Village

20237 La Porta

 

Contact :

Tél : 04 95 39 21 48

Fax : 04 95 39 29 79

mairielaporta@sfr.fr

 

Permanences :

Du lundi au vendredi : de 09h à 12h et de 14h à 16h

Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca
Commune de Loreto-di-Casinca

Loreto di Casinca remonte au Moyen-Age. D’abord implanté à proximité de l’église Santa Croce puis savamment construit autour de son église baroque Sant’Andria du XVIIIe siècle. Adossé au Campanile, le Belvedere, point de vue unique permet de contempler un extraordinaire panorama sur la région, la mer Méditerranée, l’Archipel toscan et l’Italie.

 

Au centre du village, l’immense place, fut aménagée pour accueillir les nombreux pèlerins venus de toute la Corse et aussi de l’étranger. Elle présente une belle unité architecturale et par son étendue se prête idéalement aux activités de loisirs et animations diverses. À l’entrée de la commune, l’admirable fontaine monumentale, la plus imposante de Corse, coule en abondance en toutes saisons. Les maisons anciennes aux toits de lauze de schistes verts s’intègrent parfaitement dans un cadre bâti harmonieux.

 

Le mont SANT’ANGHJULU qui culmine à 1218m domine majestueusement toute la région. De sa cime, on peut découvrir la Corse septentrionale avec ses hauts sommets, la mer Méditerranée et l’Italie. Cirque grandiose de crêtes rocheuses qui surplombent de magnifiques paysages où la végétation luxuriante, véritable mosaïque de maquis parfumés et forêts denses (chênes, châtaigniers, …), abrite une abondance faune sauvage (sangliers, gibiers, …) Ce territoire constitue, par ses réserves naturelles et ses multiples sources d’eau, un lieu propice à l’économie agropastorale et offre, dans un environnement exceptionnel, un espace privilégié pour le tourisme de montagne.

 

Les sentiers de randonnée permettent d’admirer ce site et aussi d’imaginer les intenses activités ancestrales marquées par la multitude d’aires de battage de blé (aghje), de charbonnières (cherbunare) et de bergerie (caselli) parfaitement conservées. Ce massif chargé d’histoire est franchi par la voie ancienne BASTIA-CORTI à la bocca A CHJESA où des vestiges subsistent encore. Une table d’orientation a été réalisée en 2005 par M et Mme ORSINI. Ces faïenciers demeurant à Folelli ont été meilleurs ouvriers de France. 
Située au Belvédère, sous le clocher, n’hésitez pas à la visiter !

Adresse : 

Bâtiment communal

20215 Loreto di Casinca

 

Contact : 

Tél : 04 95 36 30 17

Fax : 04 95 36 13 73

 

Permanences :

Mercredi et Vendredi : 14h – 16h

Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca
Commune de Monacia-d'Orezza

Monacia-d’Orezza se situe dans la pieve d’Orezza, au cœur de la microrégion de la Castagniccia, dans le parc naturel régional de Corse. 

Adresse : 

Village

20229 MONACIA D’OREZZA

 

Contact :

Tél : 04 95 35 89 29

Fax : 09 69 80 18 21

mairie.monacia.orezza@wanadoo.fr

 

Permanences :

Lundi de 14h à 16h

Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca
Commune de Nocario

Nocario est une commune située au cœur de la Castagniccia, dans le canton de Castagniccia. 

 

Cette commune est un assemblage de trois villages :le hameau de Nocario, qui a donné son nom officiel à l’ensemble, le hameau de Celle et Pietricaggio et celui d’Erbaggio.

La commune de Nocario est située au pied du monte San Petrone (1 767 mètres), dont l’ascension à partir du col de Prato, relativement facile, permet de bénéficier au sommet d’une vue splendide sur l’ensemble de la Castagniccia. On trouve au sommet une remarquable petite statue de saint Pierre fixée au sol, sculptée en « vert d’Orezza », pierre tendre d’origine volcanique et de couleur vert foncé que l’on trouve dans le sol de cette région.

A découvrir pour sa Maison du Parc Naturel Régional et son sentier des arbres !

Nocario (Ellébore en corse), bâti sur le versant Est du San Petrone est un village soumis aux aléas climatiques de cette montagne mythique de Castagniccia. Le territoire communal s’étire jusqu’à son sommet : 1.767 mètres et abrite une partie de la hêtraie du massif du San Petrone, composant la forêt de San Pietro d’Accia. Au sommet, une table d’orientation, mise en place par le PNRC permet d’avoir des explications sur tout le visuel panoramique de la région avec, à ses côtés, une statue de San Petru.

Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca
Commune de Ortiporio

Adresse :

Mairie d’Ortiporio, groupe scolaire

20290 Ortiporio

 

Contact : 

Tel : 04 95 38 21 43

Fax : 04 95 38 21 43

 

Permanences :

Du mardi au vendredi de 9 h à 12 h

Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca
Commune de Parata

Adresse : 

Village

20229 Parata

 

Contact : 

Tél : 04 95 35 81 65

Fax : 04 95 35 81 65

mairie.parata@wanadoo.fr

 

Permanences :

Le lundi de 09h à 13h

Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca
Commune de Penta-Acquatella

Penta-Acquatella est une commune française située dans le département de la Haute-Corse et de la région Corse.

Adresse :

Hameau de Penta

20290 Penta-Acquatella

 

Contact : 

Tél : 04 95 36 25 97

Fax : 04 95 36 27 03

mairie.pentaacquatella@gmail.com

 

Permanence :

Du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca
Commune de Penta-di-Casinca

Penta di Casinca se situe à 30 km au sud de Bastia, environ à mi-chemin entre le chef-lieu de la Haute-Corse et Aléria.
Le coeur historique du village offre une vue panoramique incomparable sur la Mer Tyrrhénienne, son urbanisation en pleine expansion se concentre sur le quartier de Folelli au croisement stratégique de la T 10, reliant Bastia au sud de l’île le long de la côte orientale, et de la route permettant l’accès à la région de la Castagniccia. La commune intègre également, à environ deux km de ce carrefour, la station balnéaire de San Pellegrino qui offre toutes les commodités avec notamment un hôtel-club réputé. Installés à côte, un dynamique club de tennis et une salle de fustal vous proposent leurs équipements.

 

La population de la commune de Penta di Casinca 3382 habitants atteindra sans doute bientôt les 3500. La commune qui appartient a l’ancien canton de Vescovato est assez fréquemment dénommée Penta-Folelli sur beaucoup de cartes ou guides touristiques.
En période estivale, compte tenu de la proximité des nombreuses plages de la côte orientale et de la renommée de la Castagniccia également toute proche, on peut noter une forte
augmentation de résidents.
La position géographique de Penta-Folelli en fait un point stratégique du nord-est de la Corse ce que ne dément pas la forte croissance de sa population et le développement économique depuis la fin des années 1990.

 

L'origine du nom Penta

Deux versions de la tradition orale divergent quant à l’origine du nom “Penta” : la première, citée par camilleFalcucci, dans sa Vie des Communautés Agraires dans la Pieve de la Casinca au XVIIème-XVIIIIème siècle, veut que le vocable «Penta» découle du mot «Pentone» signifiant gros rocher ; le village est effectivement construit sur un éperon rocheux ; la deuxième, émanerait du mot Grec “Penta” signifiant “cinq”. il semblerait que les survivants des cinq hameaux (San Giabico, San Michele, San Quilico, San Andrea et San Colombano), rasés par des envahisseurs, aient fondé le village de Penta. L’origine du nom Casinca / Origine di u nome Casinca Le toponyme « Casinca » apparaît dans la documentation écrite dès le XIIIème siècle. Pour Pierre Lamotte, il contient la racine « as », ou sa variante « Kas » qui désignerait un point dominant « d’où la vue est étendue ».

Adresse : 

Meria di Penta di Casinca

20213 Penta di Casinca

 

Contact : 

Tél : 04 95 36 96 27

contact@pentadicasinca.fr

 

Permanences :

Du lundi au jeudi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h

Le vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 16h

Commune de Piano

Piano est un village de caractère au cœur de l’Ampugnani situé au sein d’un environnement sauvage et assez retiré en plein milieu du parc naturel de la Castagniccia.

Ses rues et ses passages voutées, ses maisons singulières ornées de portes typiques et cadran solaire sont à découvrir.

 

À visiter également son église restaurée d’architecture baroque et à la sortie sud  du village ne pas manquer de se rendre sur le site de la chapelle Saint Georges, site dominant toute la vallée, un panorama à couper le souffle !

A découvrir pour ses portes sculptées, ses moulins et son point de vue imprenable sur toute la Castagniccia !

 

Piano est un petit village construit sur une arête rocheuse, à 677 mètres d’altitude, sur la face Sud du Mont San Anghjulu, face au soleil. Ses habitants ne sont qu’au nombre de vingt huit, répartis entre le village composé d’une quinzaine de maisons et son hameau de Cappellini, tout près, composé de cinq ou six maisons.

Cette commune est placée au bord d’une magnifique route de corniche, trésor du patrimoine, rejoignant le col San Agostino d’un côté et le couvent Saint Antoine de Casabianca de l’autre. La vue panoramique y est incroyable sur toute la région de Castagniccia couverte de châtaigniers, d’olivier et de chênes et le territoire communal est important car il descend jusqu’à la rivière du Fium’Alto.

Son patrimoine bâti présente encore quelques bâtisses représentatives de la région de Castagniccia : pierres de taille et toits de lauze. Sa particularité : plusieurs portes magnifiques, en bois sculptées et une horloge solaire sur la façade d’une maison. Plusieurs fours à pain en pierre sèches, privés, restent visibles au fil de la balade.

 

Quelques caves  sous les habitations ont gardé leur meule et les accessoires pour produire la farine de châtaigne (grandes meules) ou l’huile d’olive (petites meules). Un moulin à huile, privé et parfaitement restauré, reste visible au milieu du village. Un ancien moulin situé en bordure du Fiumalto, à l’entrée du pont de Rimitoriu, a été transformé en maison d’habitation. On peut dire, sans hésitation, que Piano est un village de moulins. Il subsiste un producteur de farine qui possède son propre moulin à châtaignes encore en activité lorsque la production est suffisante pour moudre. Car les châtaigniers sont malades, ici comme sur toute l’île, infestés par le cynips du châtaignier. Une campagne de traitement des arbres par un procédé en respect avec l’environnement est en cours de résultats mais très lent. Les châtaigneraies alentours sont nombreuses bien que peu productives actuellement. Mais Piano, comme toutes les communes de Castagniccia, est une commune adhérente au Parc Naturel Régional de Corse et chacun veille à la protection de l’environnement.

 

Commune de Piazzole

  • Église paroissiale de l’Annonciation, dont la porte en bois sculpté (1774) est classée comme Monument historique depuis 1992. Selon la tradition orale, la porte aurait été réalisée par un bandit pour se racheter de son crime. La porte fut dressée le 20 mai 1774.
  • Chapelle Saint-Pierre

Adresse :

Village

20229 Piazzole d’Orezza

 

Contact : 

Tél : 04 95 35 83 07

mairie.piazzole-orezza@wanadoo.fr

 

Permanences :

Le Jeudi : de 10h00 à 12h00 de 14h00 à 17h00

Commune de Pie-d'Orezza

A découvrir pour ses vestiges et son bâti traditionnel datant de la Préhistoire à nos jours !

 

Ce village occupe les flans Sud-est du Mont San Petrone dans une végétation luxuriante. Le territoire communal s’étend jusqu’aux crêtes de BoccaFavalta et de Bocca Al Prato, à plus de 1.400 mètres d’altitude. Pie d’Orezza possède un hameau : Campodonico, actuellement le plus haut lieu habité de la Castagniccia, qui se tient accroché à un replat de la falaise au-dessus d’un ravin théâtral.

Cette commune raconte une histoire riche en rebondissements mais surtout très ancienne puisque le village existait déjà visiblement à la Préhistoire, comme en témoigne le site de Bocca al Prato avec sa statue-menhir. Plus tard, au Moyen-âge, les habitants sont principalement des bergers et des marchands, qui s’approvisionnent sur le continent italien, et voyagent sur toute la Corse pour vendre leurs marchandises. A partir de 1637, Gênes met en place la « Cultivazione » qui subventionne Les plantations d’oliviers, de châtaigniers, de figuiers et la vigne …Plusieurs hectares de châtaigniers sont plantés et la population s’enrichie d’agriculteurs, d’éleveurs et d’artisans, ce qui fera émerger une bourgeoisie locale à partir du XVIIème siècle et participera à orienter les luttes et les révolutions corses qui suivront.

 

Cette histoire longue et riche en péripéties a laissé un patrimoine exceptionnel. Sur le territoire communal des crêtes, se trouvent les ruines d’un baptistère du Vème siècle dédié à San Leonardo au milieu de Caselli. Il en reste des vestiges de pierres éparpillées. Non loin, au-dessus du hameau de Campodonico, se trouvent les ruines d’un fortin appelé « U Castellucciu ». Ce fortin fut édifié par le vice-roi de Corse Vincentello d’Istria au XVème siècle et détruit à plusieurs reprises puis reconstruit, jusqu’au XVIème siècle. Un ancien pont génois et un lavoir en pierre ont été utilisés, encore très récemment par les habitants, pour traverser le Fium’Alto mais tout a été détruit par les crues exceptionnelles enregistrées ces trois dernières années. En lieu et place, la commune vient de créer un nouveau lavoir et une aire de pique-nique qui sera inaugurée et baptisée prochainement … Il existe également, sur un chemin reliant le village au hameau de Campodonico, les ruines d’une ancienne église romane : San Nicolao. Ancienne église paroissiale, les restes de son campanile en pierre se dressent toujours au milieu de la végétation. Tandis qu’au bas du village, près du cimetière, une chapelle romane entièrement restaurée et classée aux Monuments Historiques : Santa Maria Assunta, enregistrée « chapelle de l’Assomption », représente un ancien lieu de pèlerinage construit au Moyen-âge. Édifice de taille modeste et sans clocher, sa charpente est apparente et quelques vestiges de peintures ornementales décorent le chœur.

Adresse : 

Pie d’Orezza

20229 Pie d’Orezza

 

Contact : 

Tél : 04 95 35 83 12

 

Permanences :

Le Jeudi : de 13h00 à 15h30

Commune de Piedicroce

A découvrir pour son passé politique et culturel prestigieux !

Piedicroce possède deux hameaux bien distincts : Fontana et Pastoreccia.

La grande église paroissiale Saint Pierre et Saint Paul, de style baroque datant du XVIIème siècle, est classée

Adresse : 

Maison des services publics

20229 Piedicroce

 

Contact : 

Tél : 04 95 35 81 86

Fax : 04 95 35 85 45

Mail : mairiepiedicroce@orange.fr

 

Permanences :

Le Mercredi : de 14h00 à 17h00

Commune de Piedipartino

Piscine Municipale « L’ONDA »

Ouverte du 1er juillet au 31 aout de 11h00 à 18 h00 non stop tous les jours sauf le lundi et le vendredi.

Buvette sur place

Tarifs : 5 €/ adulte

Adresse :

Village

20229 Piedipartino

 

Contact :

Tél : 04 95 35 85 08

Fax : 04 95 35 85 08

 

Permanences :

Mercredi de 14h à 18h

Commune de Poggio-Marinaccio

La commune est composé de trois hameaux : Poggio-Marinaccio, Lutina et Cansito. Situé au centre de la commune, le village est composé de maisons anciennes, couvertes de toits d’ardoises locales, alignées sur une arête rocheuse, et présentant une harmonie architecturale remarquable. Deux maisons sont inscrites au patrimoine culturel dont une ancienne maison tour qui avait été successivement presbytère, école avant de devenir l’actuelle mairie. On accède au village par un chemin communal depuis la route D405. L’église paroissiale Saint-Blaise construite au XXVIIe siècle, isolée au sud du village, est accessible par un autre chemin communal. Le nom en Corse de la commune est U Poghju d’Ampugnani, issu du corse poghju « monticule » désignant la surélévation sur laquelle est bâtie le village principal.

 

Le sentier patrimonial de PoghjuMarinacciu Site Natura 2000

« Châtaigneraies et ruisseaux de Castagniccia » : Dépliant sentier

A découvrir pour sa quiétude et son authenticité !

La commune de Poggio Marinaccio est composée de trois hameaux dont la particularité est d’être plutôt éloignés les uns des autres: Poggio, Cansito et Lutina.

Adresse :

Mairie

20237 Poggio Marinaccio

 

Contact :

Mail: mairie.poggio.marinaccio@orange.fr

Tél : 04 95 39 20 24

 

Permanences :

Ouverture le samedi après-midi de 14h à 16h et tous les jours sur RDV.

 

Commune de Polveroso

Ce village fait la jonction entre les deux vallées par une petite route qui serpente sur une corniche  escarpée donnant sur la vallée d’Orezza. Cette ancienne piste de terre rouge, qui fut longtemps sur les cartes un simple trait en pointillé reliant cette commune à celle de Verdese, a donné son nom au village : du latin « pulveris » (poudre, poussière) et rosso (rouge). C’est aujourd’hui une route communale fréquentée mais toujours aussi étroite.

 

Polveroso a été construit sur l’ubac, l’umbrìa en corse, ce qui lui confère une vraie fraîcheur l’été avec une flore très présente et très préservée, des printemps fleuris et des automnes flamboyants. Cette commune fait partie du label « villages fleuries » en égard aux efforts des habitants à embellir leurs lieux de vie mais l’on peut également y admirer le long de sa route d’accès, une faune sauvage intacte : des cyclamens, des violettes, des genêts, des bruyères en fleurs, des ellébores, des iris et des lys et bien d’autres espèces encore. Des bancs sont à la disposition des promeneurs au fil de cette balade champêtre.

 

Le village est peu peuplé, si il a atteint sa croissance démographique la plus forte en 1861, il ne compte plus aujourd’hui qu’une quarantaine d’habitants restés fidèles à leur terroir.

 

C’était, par le passé, un village de vanniers qui réalisaient surtout des paniers en châtaignier typiques de la région de Castagniccia : les « sportelli ». La forêt dense qui entoure la commune était propice à la récolte des pousses (rejets) de châtaignier. Ce panier, de forme plutôt ovale et très solide, possède un tressage particulier sur l’anse qui permet au ramasseur, pendant cette dure récolte, de prendre appui dessus pour soulager ses efforts physiques.

 

Adresse : 

Polveroso

20229 Polveroso

 

Contact : 

Tél : 04 95 35 80 05

Fax : 04 95 35 80 05

mairie-polveroso@orange.fr

 

Permanences :

Du Lundi au Mardi : de 09h00 à 12h00 de 14h00 à 17h00

Le Mercredi : de 09h00 à 12h00

Commune de Porri

Le village de Porri de part sa situation exceptionnelle vous offre une vue panoramique du Cap Sagro à Alistro. Il fut un haut lieu de la résistance avec la « Grotte de la Résistance ». Les ruines de SAJABICU sont les vestiges de l’ancien village de Porri qui a été détruit tout d’abord par l’attaque des troupes du génois Andréa Doria puis par les Maures.

Adresse : 

Mairie de Porri

20215 Porri

 

Contact : 

Tél : 09 77 30 05 41

mairie.porri@wanadoo.fr

 

Permanences :

Mardi et vendredi matin de 8h à 12h

 

Commune de Prunelli-di-Casacconi

A l’origine, les communes d’Olmo et de Prunelli ne formaient qu’un seul village situé près du Col du Pirello, ce qui peut expliquer qu’elles aient le même Saint-Patron : Saint Quilicus ou Saint Cyr.
A Prunelli-di-Casacconi, l’église paroissiale Saint-Cyr et Sainte-Julitte, daterait du 1er quart du 17e siècle. Elle est mentionnée en 1646 dans le rapport de visite pastorale de Mgr Marliani, Evêque de Mariana et Accia.
Elle abrite quelques tableaux de la fin du 17e siècle, des 18e et 19e siècles. Le peintre Giuseppe Maria Casalta, actif entre 1687 et 1711, a séjourné longtemps dans le village où il a peint plusieurs tableaux dont « la donation du rosaire » qui est conservé dans l’église.
Le campanile, construit en 1899, est détaché à quelques mètres de l’église.

 

A la limite des territoires de Prunelli et Olmo au lieu-dit Castelluccio se dresse un château en ruine. Il aurait été construit en 1202 par le Comte de Corse Giudice de Cinarca selon la chronique médiévale de Giovanni dellaGrossa.

Le Vendredi Saint, comme dans de nombreuses paroisses de Corse, se déroule une procession entre Olmo et Prunelli. Un sentier relie les deux villages et sert à rejoindre le point de départ du cortège qui alterne chaque année. Une granitula termine la cérémonie.
Dans un cadre verdoyant, le village de Prunelli offre une belle vue sur la vallée du Golo et l’on peut voir au détour des ruelles quelques maisons hautes anciennes et des passages voûtés.

 

Prunelli-di-Casacconi est le village natal de RudoCardi et de son frère Michel Orso, auteurs-compositeurs-interprètes des années 60-80 ; On se souvient, entre autres belles chansons, des « fiancés de Sartène » pour le premier et d’« Angélique » pour le second.

On trouve divers gîtes dans le village, et une pizzeria est ouverte tous les samedis soir en hiver, tous les soirs en été.

Adresse : 

76 Place St Quilicus

20290 Prunelli di Casacconi

 

Contact :

mairie.prunelli-di-casacconi@orange.fr

Tél : 04 95 36 04 45

 

Permanences :

Du lundi au vendredi, de 8h à 12h et de 14h à 17h

Commune de Pruno

A découvrir pour ses pressoirs à huile, à vin et pour ses aires à blé !

 

En corse, u prunu désigne le piquant de la bogue de la châtaigne. Ceci s’explique par le fait que le village est situé en Castagniccia, la région des châtaigniers. Cette commune bénéficie d’un emplacement proche de la plaine et donc des villes et de la mer tout en se trouvant en pleine montagne. L’origine du nom pourrait venir également du latin « prunus » car les alentours étaient plantés de pruniers.

Au fil des siècles, les hommes qui se sont succédés ont laissé leur empreinte dans le paysage, au travers d’édifices religieux et de lieux de travail autour desquels le village s’est dessiné.
A l’origine le village de Prunu n’avait pas d’église et il était donc rattaché à la paroisse de San Gavino d’Ampugnani. En 1640 la confrérie décide de construire une chapelle dédiée à l’Annonciation de la Très Sainte Vierge. Un siècle plus tard, en 1739, l’église est agrandie. Elle deviendra église paroissiale en 1839, sous le vocable de l’Assomption. Elle connaîtra de nouveaux agrandissements, à la toute fin du XIXème siècle, un premier chantier de restauration concerna la réfection des voûtes et de la toiture ainsi que la reprise des maçonneries. La seconde intervention, postérieure à 1846, aura trait à la remise en état de trois chapelles latérales « frappées d’interdit par l’Ordinaire » en raison de leur vétusté et des menaces d’effondrement de leur couvrement voûté C’est ainsi qu’au cœur du village, se situe l’église paroissiale baroque Santa Maria Assunta, dotée d’un deuxième édifice adossé à son abside ressemblant également à une église mais qui n’est autre que son presbytère surmonté d’un campanile. L’ensemble est en schiste couvert d’ardoise. Le presbytère pourrait dater du XVIIIème siècle, remanié au cours de la première moitié du XXème siècle.

Adresse : 

Village – 20213 Pruno

 

Contact : 

Tél : 04 95 39 26 04

mairiedepruno@wanadoo.fr

 

Permanences :

Le Lundi : de 10h00 à 16h00

Le Mardi : de 09h00 à 12h30

Le Mercredi : de 10h00 à 16h00

Le Jeudi : de 09h00 à 12h00

Le Vendredi : de 10h00 à 13h30

 

Commune de Quercitello

QUERCITELLU (QUERCITELLO,  vallée d’Ampugnani)

A découvrir pour sa magnifique montée au Mont San Petrone et sa foire du Col de Prato !

 

Quercitello  (qui signifie « Petit chêne » en Corse) est un village de crête, surplombant la commune de La Porta. Il possède un petit hameau, également construit sur une crête : Stoppia Nova, ainsi qu’un hameau situé au col de Prato et qui ouvre le passage vers la région du Rostino. Le bâti traditionnel de Castagniccia y est très bien représenté mais c’est surtout son bâti religieux qui fait la richesse de la commune.

Adresse :

20237 QUERCITELLO

 

Contact : 

Tél : 04 95 39 42 98

 

Permanence

Le Mercredi : de 15h00 à 18h00

Le Samedi : de 15h00 à 18h00

 

 

Commune de Rapaggio

A découvrir pour ses eaux gazeuses ferrugineuses et son passé thermal !

 

Le petit territoire de la commune de Rapaggio (256 ha) vous fera découvrir en tout premier lieu, près des bords du Fium’Alto, sur sa rive droite,  sa très réputée source d’eaux gazeuse d’Orezza. Puis au long de votre montée vers le village, vous rencontrerez le château de Granajola et enfin, après quelques virages en épingle à cheveux, l’église et les premières maisons du village.

 

Le village médiéval est très ancien, comme en témoignent l’architecture des maisons ainsi que son église paroissiale, Notre-Dame-de-l’Assomption  dont la façade et le clocher, bien que restaurés, laissent deviner les pierres  apparentes. Sa construction initiale date de 1690. Elle a été reconstruite au milieu du XVIIIème siècle et restaurée au milieu du XIXème siècle. En raison d’importants dégâts sur sa toiture et sa charpente, une nouvelle campagne de restauration sera réalisée à la fin du XXème siècle. Elle est dotée d’une tour-clocher à cinq niveaux, couronnée d’un dôme. Sa porte en bois massif sculptée est imposante. La nef présente quatre chapelles latérales dont une concerne un saint rarement cité : Saint Ubald. Ses décors stuqués et ses peintures ornant les plafonds de l’abside sont de style baroque coloré, jaune, ocre rouge et bleu, entourés de chérubins et d’ornements végétaux.

 

 Rapaggio est doté de plusieurs grandes bâtisses, jadis maisons de notables, construites entre les XVIème et XIXème siècles et d’une maison-tour présentant, en son pourtour et courant sur les quatre faces, une frise de corniche à motifs floraux stylisés. Toutes les maisons sont en schiste. Les toits sont traditionnellement couverts d’ardoise et l’ont y trouve de nombreux témoignages du bâti traditionnel de Castagniccia.

 

Adresse : 

Rapaggio

20229 RAPAGGIO

 

Contact : 04 95 38 81 37

 

Permanences :

Découvrir le site de la commune

 

Commune de San-Damiano

Commune de San-Gavino-d'Ampugnani

Commune de Scata

SCATA (Vallée d’Ampugnani)

A découvrir pour ses vestiges contant l’histoire féodale de la Castagniccia !

 

Scata, village d’un seul tenant, est construit face au soleil couchant sur les hauts de la rive droite du Fium’alto. Lui succèdent, en descendant vers la rivière, des anciens jardins en terrasse puis les vergers de châtaigniers, devenus forêt dense. Scata est une des plus anciennes communes de la Castagniccia.

Adresse : 

Le Village

20213 Scata

 

Contact : 

Tél : 04 95 39 26 23

Fax : 04 95 39 26 23

mairie.scata@orange.fr

 

Permanences :

Le Mardi : de 10h00 à 12h00

Le Jeudi : de 14h00 à 16h00

 

Commune de Silvareccio

A découvrir pour ses mystérieuses stèles gravées et sa joie de vivre !

 

Le village de Silvareccio, situé sur une crête dégagée, est orienté plein sud. La vue panoramique sur toute la Castagniccia y est très appréciée et en poussant la balade jusqu’au col San Agostino, à 700 m de la mairie, une large vue s’ouvre sur la mer et les îles de Toscane.  

 

Actuellement l’un des quatre villages les plus peuplés du cœur de la Castagniccia (135 habitants), le territoire communal est également l’un des plus étendu. Il propose une belle gamme de restauration du bâti traditionnel de la région : toits de lauzes, pierres de schiste, ruelles étroites, arcades voutées … Les façades ont conservé leurs trous de boulin ainsi que les ouvertures sans fenêtre des derniers étages sous les toits pour l’aération des greniers à châtaignes. Cheminées et girouettes personnalisent les toitures. Certaines portes témoignent de l’ancienne destination des rez-de-chaussée : caves, écuries, enclos pour les animaux … d’ailleurs nombreuses d’entre elles  possèdent un fer à cheval fixé en leur centre ou sur leur linteau. Mais le plus agréable du village de Silvareccio, ce sont ses jardins en terrasses et ses jardins intérieurs encastrés entre les maisons. Le village est abondement fleuri, ce qui lui donne un air de fête dès le printemps. Le territoire communal est équipé partout de bancs pour le repos des promeneurs et la convivialité.

 

L’église paroissiale San Sebastianu (St Sébastien), baroque, est située au centre du village. Elle se caractérise par la forme de son clocher et une statuette de Saint Sébastien percée de flèches, dans une alcôve au-dessus de sa porte principale. Sa construction date de 1734. Elle se situe sur une petite place à l’intérieur du village où elle fait face à l’ouest et est envahie d’oiseaux et, réalité fortement contradictoire, de chats !  De nombreuses œuvres et objets religieux sont recensés aux archives du patrimoine. Mais une particularité de l’église Saint Sébastien de Silvareccio est la présence d’une très grande croix de la Passion. Sa taille indiquerait qu’il s’agit, plus qu’une croix de procession, que c’est une croix de mission. Elle porte les « Armes du Christ » (Arma Christi).

La chapelle « San’ Agostino »(Saint Augustin), datant du XIIIème siècle, se trouve au col du même nom et possède une vue panoramique remarquable sur la mer, le village et la montagne, avec le Mont San Petrone vers l’ouest.  L’édifice se présente en pierres de schiste apparentes, avec un clocher particulier placé sur un mur de prolongation en dehors du bâti principal. Certaines pierres des fondations seraient datées du IXème siècle. L’intérieur possède la sobriété de l’art roman.

 

La fontaine « e vetrice » ( » l’osier » ou tige pour la vannerie en corse) fait suite au lavoir du même nom mais en deux édifices distincts. Son nom vient probablement des magnifiques châtaigniers qui l’entourent où l’on cueillait autrefois les pousses pour fabriquer les sportelli (paniers).

 

Le lavoir « e Tre » (les trois) tient son nom des trois canaux alimentés par des sources qui descendaient de la montagne jusqu’au site. L’écoulement de l’eau raccorde une fontaine du même nom plus bas dans le village, dans le même alignement, bien cachée au cœur des jardins.

 

La fontaine de la Poste tient son nom de l’appellation populaire du site car elle a toujours possédé, à ses côtés, la grosse boîte postale jaune du secteur. Sa facture est résolument de style « art déco » et pour cause, elle a été construite en 1934.

Adresse :

Mairie de Silvareccio

Bâtiment communal

20215 Silvareccio

 

Contact : 

Tél : 04 95 39 24 38

Fax : 04 95 39 63 77

silvareccio@wanadoo.fr

 

Permanences :

Le Lundi : de 09h00 à 12h00 de 14h00 à 16h00

Le Mardi : de 09h00 à 12h00 de 13h30 à 16h30

Le Mercredi : de 09h00 à 12h00

Du Jeudi au Vendredi : de 13h30 à 16h30

Commune de Sorbo-Ocagnano

Aujourd’hui la commune s’étend du Mont San Angelo à Pinarello. Elle offre des vues magnifiques sur le littoral CasincaMarana jusqu’au Cap Corse et les îles toscanes. La commune est en pleine expansion, avec le hameau de Querciolo qui compte les 2/3 de la population total qui est de 798 habitants.

 

Les activités économiques sont : l’agriculture, l’élevage ovin mais surtout son industrie charcutière très renommée, ainsi que des entreprises BTP, transports et commerces, bars, restaurants et camping en bord de mer.

Centre géographique du canton de Vescovato et de la micro région CASINCA.

De la montagne à la mer thyrénéenne, Sorbo-Ocagnano apparu au XIIIe siècle, était séparé en deux administrations distinctes Sorbo et Ocagnano et comptait aussi deux paroisses encore existantes à ce jour. En 1824 les deux hameaux deviennent la commune de Sorbo-Ocagnano, avec le hameau de Querciolo, sur le littoral bord de mer.

 

Sorbo et son église du XVe siècle San Petru.(St Pierre et st Paul) ainsi que la chapelle Ste Croix où se trouve le Christ noir fêté le 14 septembre dans la commune. dans cette chapelle se trouve également un tableau classé monument historique mobilier de la commune il s’agit d’une huile sur toile représentant Suzanne et les vieillards daté de la fin du XVI début XVII siècle. En 1646, l’évêque du Diocèse visitant le village évoque alors, l’église romane de San Ghjuvanni, (classée site historique depuis 1976).

 

LE HAMEAU D’OCAGNANO

Le hameau d’Ocagnano porte le nom du ruisseau qui y prend sa source.C’est la deuxième paroisse avec l’actuelle église l’A Nunziata, construite aux environs de 1680, elle est la troisième église du village après celle de Santa Croce entièrement détruite, mais aussi la chapelle de San Damianu située à environ 1 km du hameau qui devait être l’église du village de Campu détruit au XIIe ou XIIIe siècle et dont il ne reste plus aujourd’hui que quelques ruines. Vers 1820 les deux hameaux deviennent la commune de Sorbo-Ocagnano, avec le hameau de Querciolo, sur le littoral bord de mer.

Adresse : 

Route de Sorbo

20213 SorboOcagnano

 

Contact : 

Tél : 04 95 36 40 48

mairie.sorbo.ocagnano@orange.fr

 

Permanences :

Du lundi au jeudi : 9h – 12h / 14h – 17h

Le vendredi : 9h – 12h

Commune de Stazzona

A découvrir pour ses grandes maisons de notable et son prestigieux passé lié au thermalisme !

 

Stazzona signifie « forge » en corse. C’était autrefois le village des forgerons mais il était surtout réputé pour être le plus grand centre de fabrication d’armes de l’île, spécialisé pour la fabrique d’armes et de couteaux à l’époque contemporaine de Pascal Paoli. Mais ses activités ne s’arrêtaient pas là. Proche de la source ferrugineuse gazeuse des eaux d’Orezza, Stazzona participait activement à l’activité d’hébergement, de restauration, de transports et de loisirs des curistes pratiquant le thermalisme.

Adresse :

20229 Stazzona

 

Contact : 

Téléphone : 04 13 68 00 58

E-mail : stazzona.mairie@laposte.net

Commune de Valle-d'Orezza

A découvrir pour son impressionnant patrimoine artisanal et religieux !

 

Intéressant village de la piève d’Orezza, formé de six hameaux :

 

  • Poggie (E Poghje),
  • Palazze (E Palaghjacce), 
  • Gaetana,
  • Piedi Pietro (U Pedipetru),
  • Tràmica,
  • Poggio (U Poghju)

 

présentant une église et sept chapelles ! … de quoi occuper une bonne journée de balade.

Adresse : 

 

Contact : 

Tel : 04 95 35 49 53

mairie.valledorezza@free.fr

 

Commune de Venzolasca

Petit hameau pittoresque, Venzolasca a été construit dans la montagne, à l’abri des invasions. Il s’étale sur une sorte d’amphithéâtre naturel descendant vers la mer.

 

Village traditionnel, miroir de l’architecture corse, Venzolasca est aussi une fière citadelle. Ce belvédère, posté au sommet d’une crête, s’organise autour d’une grande rue, longue et droite, où s’alignent les hautes maisons de pierres aux toits de lauzes… La fine silhouette du clocher Santa-Lucia veille sur ce bâti pittoresque. Surgis du minéral, 2 hauts palmiers s’élancent vers le ciel. Le bourg offre sa place ornée d’une belle fontaine sous le regard bien veillant et protecteur de son « poilu de marbre ».

Adresse : 

Vignarella

20215 Venzolasca

 

Contact : 

Tél : 04 95 36 70 12

Commune de Verdèse

A découvrir pour sa majestueuse forêt et son clocher couronné !

 

Très beau village construit en escalier sur une crête. Son nom vient de son environnement très verdoyant, car le territoire communal est couvert, au trois quart, d’une forêt dense où les châtaigniers et les chênes verts, prépondérants, abritent une petite rivière. Le village fait partie, comme ses voisins, du Parc Naturel Régional de Corse et se trouve à un kilomètre de la Casa Paoletti (voir Nocario). Il est intéressant par ses volumes et son orientation plein sud, ainsi que l’espace environnant qui offre une vue imprenable sur le couvent d’Orezza, le village de Campana, le mont San Petrone et le hameau de l’Erbaghju ainsi que tous les sommets montagneux alentours. L’ensoleillement lui donne un microclimat des plus avantageux, ce qui valu à ses habitants le surnom de « e buciartule » (les lézards). Verdese possède une magnifique église baroque, deux chapelles, six fontaines, un lavoir … ainsi qu’un bâti traditionnel typique de la région de Castagniccia.

Adresse :

Village - 20229 Verdese

 

Contact :

Téléphone : 04 95 35 89 75

Fax : 04 95 35 89 75

E-mail : mairie-de-verdese@orange.fr

 

Permanences :

Lundi: 09h00 à 12h00

Commune de Vescovato

La commune de Vescovato est située au Nord-Est de la Corse à 23 km au sud de Bastia. Elle s’étale d’Ouest en Est, du piémont à l’embouchure du Golo sur une superficie d’environ 1 800 hectares.

 

Le village est implanté sur une crête rocheuse entourée du Nord-Ouest-Sud de versants montagneux très verdoyants, boisés de bruyères, arbousiers, chênes liége, chênes verts et châtaigniers. Au fond des versants coulent d’Ouest en Est deux rivières qui entourent le village, le Cintronecoté Nord et le Macinajocoté Sud, alimentées par les sources du San Angelo et se rejoignent à l’Est pour donner naissance à l’Oscadiccia.

 

Le piémont, qui s’étend des terrasses Est du village jusqu’à la route nationale, jadis planté d’oliveraies, vergers et autres vignobles, est aujourd’hui occupé par une urbanisation diffuse composée essentiellement de maisons individuelles. Le long de la route nationale qui relie Bastia à Bonifacio s’est développée une urbanisation mixte depuis le hameau de Torrajusqu’à celui d’Arena. La plaine agricole appelée en d’autres temps « le grenier de Rome » s’étend depuis la route nationale jusqu’à la rive droite du Golo et son embouchure. Cette plaine peut, encore aujourd’hui, se prévaloir d’être « le jardin de la Corse ».

 

Le village a été construit à la fin du XIIIe siècle par l’évêque de la MaranaPernice pour se protéger des invasions répétées du site de la Canonica. La maison de l’évêché a abrité plus tard le chroniqueur Filippini né à Vescovato (1529-1594) à qui l’on doit la célèbre chronique sur l’histoire de la Corse.

Adresse mairie : 

Place Luce de Casabianca

20215 Vescovato

 

Contact : 

Tél : 04 95 36 70 19

Fax : 04 95 36 61 55

mairie@vescovato.fr

 

 

Adresse mairie annexe: 

Batiment E 18, Immeuble Erilia

20215 Arena -Vescovato

 

Contact : 

Tél : 04 95 36 50 89

mairie@vescovato.fr

 

Commune de Volpajola

La magnifique église paroissiale est dédiée à San Mamilianu qui est vénéré le 15 septembre, de style baroque du XVIIe siècle, elle avait été finalisée en 1868, et restaurée il y a quelques années. L’église possède la particularité d’avoir son pittoresque clocher non attenant à l’édifice dont les trois cloches aux sonorités cristallines s’entendent de très loin.

 

Sur la place de l’église s’élève également un obélisque, il surmonte la sépulture des trois résistants du village fusillés par les Allemands en 1943,  et est dédié à la mémoire des morts des deux guerres 14-18 et 39-45 qui évoque 26 noms.

Adresse :

Mairie - Village

20290 Volpajola

 

Contact : 

Tél : 04 95 38 20 51

Fax : 04 95 38 20 87

Mail : mairie.de.volpajola@orange.fr

 

Permanences :

Du Lundi au Vendredi, de 8h30 à 11h30

 

Restons en contact

Découvrir les communes Communauté de communes de la Castagniccia Casinca